L’orchestre – The Band

L’orchestre des Shoeshiners né de la volonté de la jeune génération du jazz de renouer avec les racines de cette musique et ses liens viscérales avec la danse.
Cette danse, c’est le lindy hop, qu’on dansait au Savoy et dans les rues d’Harlem.
La musique c’est du swing, celui de Count Basie, De Jimmie Lunceford, de Chick Webb…

Ce swing qui vous donne immédiatement envie de sourire
Dynamique et enjoué, cet orchestre ne peut vous donner qu’une envie:

vous lever de vos sièges !

ALICE MARTINEZ
portrait alice.pngFille de musiciens née en 1988, elle grandit dans l’univers enfumé des clubs de jazz marseillais, bercée de musique et de gouaille provençale. A 20 ans, elle commence le métier et entre rapidement au Conservatoire d’Aix en Provence, puis au Conservatoire de Marseille dont elle sort médaillée en 2014. Elle affine ses connaissances auprès de l’équipe de l’IMFP en guitare, harmonie, percussions… Appréciée pour sa maitrise vocale (qu’elle travaille auprès de la soprano française, Melody Louledjian), elle diversifie les projets, du duo au Big Band. Férue de musique et de danses swing, elle constitue en 2014 « The
Shoeshiners Band » avec l’envie de faire revivre l’esprit festif des bals swing des années 30-40. Elle se charge de la direction artistique et des parties vocales du sextet.

SYLVAIN « Frou » AVAZERI
portrait-froufrouTrompettiste/tromboniste originaire d’Arles dans les bouches du Rhône ayant étudié les Musiques Actuelles à Promusica (Monteux) et le jazz tout d’abord à l’IMFP (Salon de Provence) puis à la classe de jazz du Conservatoire de Marseille,il évolue dans des formations très diverses allant du Big Band au trio jazz en passant par la musique de rue. Il est influencé par différents styles comme le New Orléans, le bebop/hard bop, la soul/funk, le reggae et les musiques improvisées, …il s’adapte facilement à des styles variés, mais en priorité, il aime partager sa passion musicale au fil de ses rencontres.

EZEQUIEL CELADA
portrait-ezequielMalgré son jeune âge il commence à se produire sur scène très tôt, d’abord à la batterie (dès 13 ans), puis aux saxophones dès l’âge de 17ans. Né dans une famille de musiciens de Jazz, d’une mère compositrice et arrangeuse et d’un père pianiste, Ezequiel débute la batterie à l’âge de sept ans. A l’entrée au collège il commence à suivre des cours à la
MJC de Martigues, dans la classe de Philippe Levan (batterie), ainsi qu’en ensemble et batucada. Il commence le saxophone avec Gerard Murphy, à 13 ans puis rejoint la classe de jazz d’Aix en Pce de Jean-Francois Bonnel l’année de ses 16 ans. Il est aujourd’hui en cycle spécialisé de Jazz spécialité sax alto et ténor. Il continue de se perfectionner en clarinette Jazz. Il suit également pendant un an des cours d’harmonie, arrangement et ensemble Jazz à l’IMFP de Salon de Provence (notamment dans la classe de Michel Zenino).

OLIVIER LALAUZE
portrait-olivOlivier Lalauze commence à jouer de la musique à l’âge de douze ans en tant que guitariste. Après une première jeunesse d’influence rock, il découvre le jazz grâce à l’un de ses professeurs qui lui fait écouter Django Reinhardt. Viendront ensuite Charlie Parker, John Coltrane, Miles et tous les autres… Il entre en 2005 à l’Institut Musical de Formation Professionnelle (IMFP) de Salon de Provence pendant 3 ans et suit des cours avec Michel Zenino, Mario Stantchev, etc… Il y obtient le MIMA en 2007, et y suit des cours d’arrangement avec Gérard Maurin.
Depuis 2008, il se consacre exclusivement à la contrebasse, Après quelques cours avec Michel Zenino, Olivier Lalauze entre au conservatoire d’Aix-en-Provence dans la classe de Jean-François Bonnel en 2009 et y obtiendra son DEM en 2013.

GABRIEL MANZANEQUE
portrait-gabNé à Nouméa en 1984, guitariste et banjoïste, Gabriel Manzaneque est très vite passionné par ce genre d’instrument à cordes, remarquant l’aspect facultatif du solfège pour arriver à jouer sur ce type d’objet. Ainsi, dès l’âge de 13 ans, il fait la rencontre de Paulistone Nsangou, en Côte d’Ivoire, qui commence à lui montrer des astuces pour penser la musique (et la guitare) avec des nombres et des intervalles plutôt qu’avec des noms de notes… Dans une certaine continuité, il entreprend des études de musicologie à l’Université d’Aix-Marseille, jusqu’à l’obtention d’un doctorat en 2011 portant sur la reconnaissance et la valorisation des théorisations musicales et instrumentales non solfégiques. Cette même année, il décide de s’inscrire au Conservatoire d’Aix-en-Provence dans la classe de Jean-François Bonnel et Gilles Rouvet afin de découvrir l’envers du décor et de pouvoir établir des liens méthodiques avec ses travaux et théories musicologiques. En septembre 2014 et par le biais du contrebassiste Olivier Lalauze, il rencontre Alice Martinez et intègre les Shoeshiners, groupe de swing lui permettant de jouer un style qu’il affectionne particulièrement.

STEPHANE « Zef » RICHARD
portrait-zefNé en 1983, Zef commence le tambour à l’âge de 10 ans dans l’école de musique de Dives-sur-Mer (Calvados), car il n’y avait pas encore de cours de batterie. Cela lui permet d’acquérir un bon niveau technique, et de commencer son expérience de la musique d’ensemble en jouant dans une fanfare d’harmonie dès l’âge de 11 ans.
Zef étudie la batterie de 15 à 19 ans et consolide son expérience de musique d’ensemble en jouant parallèlement dans des orchestres d’harmonie, des formations jazz (trio, quartet…) et dans le Big-Band de Jazz de Trouville-sur-Mer (Calvados) avant de venir s’installer à Aix en Provence où il rencontre J-F Bonnel, Cecile Mc Lorin-Salvant, Olivier Lalauze… devenant progressivement un batteur swing incontournable de la région.